Nous utilisons nos propres cookies mais aussi ceux des tierces parties pour améliorer notre service, personnaliser nos publicités et mémoriser vos préférences sur ce site. Si vous continuez votre recherche, vous acceptez l'utilisation des cookies sur notre site. Pour plus d'information (ex: comment supprimer les cookies) cliquez ici Politique en matière de cookies.

Ok
National Geographic ChannelNat Geo Wild
http://assets.natgeotv.com/Shows/1100.jpg
  • LA RUSSIE À L'ÉTAT SAUVAGE

DESCRIPTION

Avec « La Russie à l’état sauvage », Nat Geo Wild vous entraîne dans une odyssée aux images extraordinaires dans une Russie telle que vous ne l’avez jamais vue.

Destination la Sibérie, une région sauvage de 13 millions de km2, soit environ 24 fois la France. Malgré les températures extrêmes qui tombent parfois jusqu’à moins 70° , la Sibérie est un éden somptueux pour la faune et la flore. Les loups eurasiens qui chassent sur une neige immaculée, le cheval Iakoute, obligé de s’enfoncer dans la neige et de bouger le moins possible pour supporter le froid polaire, la salamandre de Sibérie qui peut survivre plusieurs années entièrement congelée, ou encore le phoque de Sibérie, un phoque d’eau douce qui doit se battre pour sa place au soleil.

GUIDE DES ÉPISODES

  • La Russie à l'état sauvage: Sibérie
    Contrée glaciale offrant une incroyable diversité, la Sibérie est une région complexe et mystérieuse aux paysages variés. L'hiver est ici très dur. De novembre à février, ses terres sont couvertes d'une épaisse couche de neige, hostile à toute forme de vie. Pourtant, on y retrouve de nombreuses espèces qui ont remarquablement su s'adapter à ce climat glacial. Au printemps, les rivières sortent de leur étau de glace et annoncent pour une grande variété d'oiseaux l'ouverture de la chasse. Loup gris et ours bruns partagent un même territoire et côtoient une vie sauvage riche et captivante. Du nord au sud, partez sur la route de la population Iakoutes, à la découverte de la plus grande forêt du monde, de l'Altaï, chaîne de montagne immense, des plaines sans fin aux allures d'Afrique, ou encore du plus vieux et du plus profond lac d'eau douce au monde, le lac Baïkal. La Sibérie abrite un écosystème exceptionnel dans lequel chaque espèce a su apprivoiser les éléments dans l'unique but de survivre...
  • La Russie à l'état sauvage: Sibérie
  • La Russie à l'état sauvage: Kamchatka
    Aussi magnifique qu'elle peut être, la région du Kamchatka est impitoyable. Cette contrée, longtemps interdite aux visiteurs, révèle enfin ses paysages et ses secrets. Située à l'extrême Est de la Russie, la péninsule volcanique du Kamchatka est une terre de contraste, entre feu et glace, enfer et paradis. Au bord du lac Kourile, le pygargue de Steller affronte son cousin l'aigle royal, alors que l'ours brun patiente, en attendant l'arrivée du saumon rouge. Ce lac est en effet la dernière étape de la grande migration de ce poisson du pacifique, venu ici se reproduire. Ours, rennes, gloutons, mouflons ou encore renards roux survivent dans cette contrée hostile l'hiver et accueillante dès l'arrivée du printemps. Le Kamchatka est unique au monde. Les paysages qui composent cette région sont d'une exceptionnelle beauté aux couleurs vives et chaleureuses. Ce documentaire vous transportera au coeur de la précieuse vallée des geysers et vous dévoilera un écosystème merveilleux.
  • La Russie à l'état sauvage: Kamchatka
  • La Russie à l'état sauvage: Le Caucase
    A l'image de la Russie, le Caucase est une vaste contrée sauvage et méconnue. Au sud-ouest du pays, d'une diversité unique au monde, les paysages se succèdent mais ne se ressemblent pas. Les sommets enneigés côtoient les déserts arides et chacun de ces espaces accueillent une faune bien particulière. Alors que les chaînes de montagnes sont les terrains de jeu des chamois, bouquetins ou encore chèvres sauvages, les déserts regorgent de lézards et de rapaces en tout genre. Les prédateurs ne sont pas en reste. Lynx et ours bruns peuplent également le Caucase et trouvent sur ces terres le confort nécessaire pour survivre. Une caractéristique unie cet écosystème, la menace d'extinction. En effet, le Caucase fait depuis toujours l'objet d'une chasse intensive et de nombreuses espèces uniques sont sauvagement abattues.
  • La Russie à l'état sauvage: Le Caucase
  • La Russie à l'état sauvage: L'Arctique
  • La Russie à l'état sauvage: L'Arctique
    L'Arctique est une région hostile dans laquelle il est nécessaire d'élaborer des techniques de survie. Au coeur d'une nature en guerre contre elle-même, la vie ne tient qu'à un fil. L'île Wrangel, au nord-est de la Russie, est une illustration parfaite de ce climat extrême à la biodiversité exceptionnelle. Des millions d'oiseaux viennent ici chaque année se reproduire le long des falaises abruptes afin de se mettre à l'abri des prédateurs. Des prédateurs nombreux sur l'île : renards, loups ou encore chouettes rôdent à la recherche de proies faciles. L'oie des neiges ou le lemming feront un très bon repas pour plusieurs petits affamés. L'île regroupe également la plus grande concentration sur terre de morses dont les défenses peuvent atteindre 1 mètre de long rendant périlleux les câlins collectifs. Une concentration qui fait le bonheur des ours polaires également venus ici en masse. Entre scènes touchantes et violents combats, tel est le trépidant quotidien des habitants de l'île Wrangel !
  • La Russie à l'état sauvage: Sikhote-Alin
  • La Russie à l'état sauvage: Sikhote-Alin
    A la pointe Sud-Est de la Russie se trouve le Sikhote-Aline. Encore très largement inexploitée par l'Homme, cette région concentre l'un des écosystèmes les plus riches au monde. Deux des espèces les plus rares y ont trouvé refuge. Un refuge encore bien fragile puisque la panthère de Chine au tigre de Sibérie sont des prédateurs est en voie d'extinction. De la chaîne de montagne du même nom à la mer du Japon, le Sikhote-Aline regroupe plusieurs écosystèmes propres à chaque région. La lac Khanka accueille une population de tortues bien particulières, la trinoyx. Avec son long museau et sa carapace molle, ce spécimen ne manquera pas de vous étonner. Du côté de la forêt de Sikhote-Aline, ce sera au tour de l'ours à collier de vous émouvoir. Imperturbable chasseur, le hibou pécheur vous donnera quant à lui d'excellents conseils pour attraper un poisson, comme la patience. Une région qui semble figer quand arrive le froid hivernal, et qui se dresse comme l'un des derniers refuges sur terre pour plusieurs espèces. Un refuge entre triomphe de la nature et catastrophe qui la menace.
  • La Russie à l'état sauvage: L'Oural
  • La Russie à l'état sauvage: L'Oural
    L'Oural s'étire sur plus de 2 000 km, de la mer de Kara au nord jusqu'aux steppes du Kazakhstan au sud. Ses forêts, étendues sur un territoire de plus de 4 fois la taille du Danemark, abritent un faune et une flore extrêmement riche. Premier foyer de population d'ours au monde, pas moins de 100 000 spécimens dominent cet univers sauvage ou vivent visons, élans, rennes, loups, gloutons ou encore l'étonnant rat musqué de Russie. Découvrez cette nature majestueuse au fil des saisons dans ces contrées reculées ou s'aventure très rarement l'homme, à l'exception de deux frères apiculteurs qui ont bien du mal à garder les ours éloignés de leurs ruches...
PUBLICITÉ

PHOTOS

VIDÉOS